Fiscalité Carbone : + 50% en 2018 !

 

Depuis le début d’année 2018, les tarifs à la pompe ont augmenté de plus d’une dizaine de centimes . Il est vrai que le cours du Brent a franchi la semaine dernière le cap des 70 dollars : son plus haut niveau depuis trois ans … mais les explications sont ailleurs.

Nous vous invitons à transmettre de ce document à vos services achats et  finances (le Projet de Loi de Finance 2018) et parcourir l’article 9 consacré à la fiscalité carbone.

En 2017 , la fiscalité était de 30,50 € par Teq CO2 et devait passer à 39 € en 2018. Nous sommes en fait à 44,60 € la tonne en 2018. Ce sera multiplié par 3 sur 5 ans avec les perspectives suivantes 55€ par tonne en 2019, 65.40 € en 2020, 75.80 € en 2021 et 86,20 € en 2022.

Ces éléments sont à prendre en compte dans vos organisations (CAPEX , OPEX, Prix de revient et prix de vente). Ces nouveaux paramètres doivent intégrer les modèles existants. Restez vigilant pour ne pas avoir de mauvaises surprises en fin d’année. Vos services achats, commerciaux et techniques doivent être sensibilisés pour rester attentifs sur les conséquences et répercussions sur l’ensemble de la chaine de valeur  (Intéret du SCOPE 3 du Bilan Carbone).

Prenons l’exemple du SP95 pour rendre les choses plus visibles.

SP95

Enfin, nous avons toujours été pour un prix fort du CO2 et « projeté » dans le temps pour faciliter les prises de décisions (Green CPEX) . Nous y sommes.

Malheureusement, dans sa déclinaison actuelle , l’approche semble :

  • confiscatoire : pas de sortie par le haut avec la création d’un bonus pour ceux qui vont au-délà des objectifs ; absence d’alternatives
  • déséquilibrée : prix du carbone plus faible ( 6 € ) pour organisations soumises aux quotas ?
  • peu transparente :  que fait-on de cette manne ?

 

On vous tient au courant ….

Publié par Fanny Penet