Votre démarche d'économie circulaire

Nos projets en économie circulaire se sont orientés autour de deux principaux thèmes transversaux à l’utilisation efficiente des ressources, matières et énergies : l’éco-conception et l’écologie industrielle. 





Cycle de vie d'un produit (Source : CIRAIG; 2008)

Votre démarche d'Eco-conception

Eco-concevoir un produit (bien, procédé, service) consiste à intégrer de manière systématique des aspects environnementaux dès les phases de conception et développement afin de réduire leurs impacts environnementaux (air, eau, sol, matières premières, énergie, déchets, biodiversité…) tout au long de leur cycle de vie, c'est-à-dire depuis l'extraction des matières premières jusqu'au traitement en fin de vie.

O2M Conseil accompagne votre organisation dans la mise en place d’une éco-conception opérationnelle et pragmatique, pour placer efficacement le curseur en fonction de vos attentes environnementales, techniques et économiques.

Nous proposons également des formations à l’éco-conception et l’analyse du cycle de vie. Nos prestations en éco-conception sont subventionnables.

Pour qui ?

Une démarche d’éco-conception peut être initiée par toutes organisations, qu’elles s’adressent à des consommateurs (B2C) ou à d’autres entreprises (B2B) et qui souhaitent réduire l’impact environnemental de ses produits, services ou procédés. Dans un premier temps, elle peut s’appliquer à un seul produit pour ensuite se décliner à une gamme de produits. Enfin, uniquement une Analyse du Cycle de Vie peut être réalisée pour comparer, d’un point de vue environnemental, un produit innovant ou nouveau à un produit conventionnel, à fonction et coût équivalents.
Pourquoi ?

• Réduire ses coûts de matières premières, d’énergie et de logistique ;
• Se différencier via un argument concurrentiel ;
• Accéder à de nouveaux marchés intégrant des critères environnementaux ;
• Réduire ses impacts environnementaux ;
• Anticiper le contexte réglementaire ;
• Augmenter la valeur ajoutée des produits ;
• Mettre en place ou conforter un processus d’amélioration continue ;
• Améliorer son image auprès des parties prenantes;
• Fédérer ses collaborateurs autour d’un projet stimulant et porteur de sens.
O2M Conseil réalise vos ACV sur le logiciel SimaPro® :

• Outil de référence en Analyse du Cycle de Vie pour sa performance et sa fiabilité dans l’évaluation des impacts environnementaux
• Outil intégrant plusieurs bases de données ICV (Inventaire du Cycle de Vie) dont Ecoinvent 3, mondialement reconnue pour la qualité et la fiabilité de ses données
• Logiciel le plus vendu au monde pour réaliser des analyses multicritères

Votre démarche d’écologie industrielle

Cette approche systémique vise à limiter vos impacts environnementaux en essayant d’optimiser et/ou de valoriser les flux (matières, énergies, déchets...) que vous utilisez et que vous gênerez. L’approche s’articule autour d’une collaboration intersectorielle et une mutualisation de besoins à l’échelle d’une zone d’activités, d’une filière ou d’un territoire.

Les démarches d’écologie industrielle représentent de réelles opportunités pour améliorer votre performance et votre compétitivité, notamment par une meilleure connaissance des flux entrants et sortant et l’utilisation efficace des ressources. Ces démarches vous permettront également d’anticiper vos futures contraintes et risques potentiels liés à l’approvisionnement des ressources (augmentations des prix, réglementations plus strictes, contexte géopolitique…).

 
L’écologie industrielle s’appuie sur :


•  L’intégration de la dimension environnementale dans la politique d’achats des organisations pour orienter l’acte d’achat vers des produits plus responsables (notion approvisionnement durable) ;
•  Une meilleure connaissance des flux entrants, et donc une recherche de diminution des impacts en amont (notion d’éco-conception) ;
•  Une valorisation/échange systématique des flux industriels (eaux industrielles, déchets, coproduits, etc.) en leur réattribuant une valeur économique comme ressource pour une autre entité ;
•  La mutualisation des services aux entreprises (gestion collective des déchets, collecte et réutilisation des eaux pluviales, transport, etc.) et des équipements (chaudière, production de vapeur, unité de traitement des effluents, etc.) ;
•  Une dématérialisation de l’économie en substituant la vente d’un bien à la vente d’un service (notion d’économie de fonctionnalité).